Bienvenue sur le site d’André Rudaz
Cyclotourisme/Osoppo
Losone - Osoppo 30-10-1999  -  02-11-1999
km 220 160 95 120 595
dénivélation 1470 2005 2025 1485 6925
30/10/1999 Losone - Sirmione 220 km 1470  m Départ 7:45 Arrivée 17:15
Pourquoi ce voyage si tard? J'en   avais   raz   le   bol   et   pour   combattre   le stress,     oublier     l'informatique,     ne     pas penser    au    "Millennium    Bug",    un    seul remède:   le   cyclotourisme.   En   plus   mon cher   ami   Mauro   Gallina   de   Buia   (Frioul) avait   son   anniversaire   (50   ans)   pourquoi ne   pas   aller   le   trouver   en   bicyclette.   Je profite    ainsi    de    découvrir    de    nouvelles régions montagneuses. Ma   femme   et   mon   enfant   ne   voulant   pas risquer    un    voyage    dans    le    brouillard, assez   fréquent   dans   la   plaine   du   Po,   c'est l'ami   Federico   Terzi   de   Golino   qui   viendra me    reprendre    4    jours    plus    tard    pour effectuer le retour en voiture.
Je fixe mes saccoches (8kg) sur le porte-bagage arrière et départ. Après   20km   c'est   le   col   du   Monte   Ceneri   qui   m'attend.   Le   soleil   disparait   sous   le   brouillard   élevé   à   partir   de   Chiasso,   Je   ne   le   reverrai   plus   pour toute la journée. La route n'a pas de secret jusqu'à Bergame. Je fais ma première halte à Cologne après 150km non sans avoir  auparavant admiré le fleuve Oglio. Monte Ceneri versant nord. Dans le fond, le lac Majeur. J'arrive à Brescia à 15:20. Je flâne dans cette jolie ville, la tour Pallata, la place de la Loggia, le Dôme, le temple Capitolino. Je repars en direction du lac de Garde. Près   de   Rezzato   j'admire   la   Villa   Fenaroli   construite   en   1747   et   déclarée   monument   national.   Dommage   qu'un   peu   de   brouillard   ne   me   permet pas de faire de meilleures photos. Je décide de pousuivre ma route jusqu'à la presqu'île de Sirmione, un endroit, sur le lac de Garde, qu'il faut absolument visiter .
Monte    Ceneri    versant    nord. Dans le fond, le lac Majeur.
Brescia, place de la Loggia
Villa Fenaroli
L’entrée de Sirmione
31/10/1999 Sirmione - Bassano del Grappa 160 km 2005  m Départ 7:10 Arrivée 16:15
Cette   nuit,   il   y   a   eu   le   changement   d'heure,   par   conséquent   je   pars   assez   tôt,   hélas   dans   le   brouillard.   Je   m'arrête   à   Verone   pour   admirer   le Castelvecchio et l'arène toujours dans le brouillard. Je poursuis ma route jusqu'à Soave, petite bourguade médiévale très connue pour ses vins. La montée qui porte à Castelcerino me permet de sortir du brouillard, qu'il fait bon être au soleil au milieu des vignes! Je suis surpris par une autre "bosse" entre S. Giovanni et Chiampo, quelle est dure, sur la carte elle paraissait insignifiante. Je   m'arrête   à   S.   Pietro   Mussolino   pour   me   ravitailler.   Maintenant   je   me   dirige   en   direction   du   col   de   S.   Caterina   (801m)   via   Altissimo.   Je   peux faire la montée en manches courtes tant la température est agréable. Une belle descente me porte à Valdagno. Encore une dernière difficulté, le col du Zovo (631m). Malgré la fatigue j'apprécie cette magnifique région. J'arrive à Schio vers 15:00. Je poursuis mon chemin pour arriver finalement à Bassano del Grappa, une très jolie ville sur le fleuve Brenta.
01/11/1999 Bassano del Grappa - Roncan 95 km 2025  m Départ 7:50 Arrivée 15:00
A   la   sortie   de   Bassano,   je   retrouve   le   brouillard   qui   m'acompagne   jusqu'à   Cornuda   près   du   fleuve   Piave.   Sur   ce   tronçon   je   casse   un   rayon   de ma   roue   arrière,   du   mauvais   côté   naturellement.   Même   si   je   suis   outillé   pour   le   remplacer,   je   ne   fais   que   redresser   ma   roue.   Elle   tiendra   jusqu'à l'arrivée. Je   traverse   de   magnifiques   vignobles   dans   la   région   de   Valdobbiadene,   région   connue   pour   ses   vins   blancs.   Le   temps   est   magnifique.   Je franchis un col près de Combai. La descente me porte au pied du col San Boldo à Tovena. Le   San   Boldo,   quel   monument.   Une   route   de   15   km   (Tovena-S.Antonio)   construite   en   1918   par   les   troupes   Austro-hongroises.   Route   réalisée   en 150   jours,   qui   dit   mieux!   A   un   certains   moment   plus   de   1400   personnes   (femmes   et   enfants   compris)      travaillaient   sur   ce   chantier.   Aucune difficulté pour trouver les ouvriers: le manger était assuré sur place. Autres temps! Le trafic est réglementé par une signalisation lumineuse. La   traversée   de   S.   Antonio   au   Nevegal   (1030m)   en   passant   par   Pranolz,   Valmorel   et   Tassei   est   splendide,   pas   de   circulation   dans   un   paysage automnal. J'arrive   à   Roncan   à   15:00.   Ce   soir   je   suis   hébergé   chez   des   amis   que   j'ai   connus   durant   mon   enfance   dans   le   Jura   neuchâtelois   (Le   Locle).   Flora et   Michel   Berger   m'accueillent   chaleureusement.   Ils   possèdent   un   magnifique   petit   garni   avec   hydromassage   s'il   vous   plaît!   Si   vous   avez l'occasion de passer dans la région...., il y a aussi plein de sentiers pour pratiquer le VTT. Durant le repas, préparé par Flora, nous nous remémorons les années vécues en Suisse romande.
02/11/1999 Roncan - Osoppo 120 km 1485  m Départ 7:50 Arrivée 15:00
Après un copieux petit déjeuner et avoir salué mes amis, je pars pour la dernière étape. Je prends la direction de Longarone tristement connu pour la tragédie du 09/10/1963. En   montant   la   route   qui   conduit   au   barrage   du   Vaiont   et   au   col   S.   Osvaldo   (807m)   je   pense   à   la   masse   d'eau   qui   passa   par-dessus   le   barrage emportant tout sur son passage et tuant 2000 habitants. Ce   désastre   a   été   provoqué   par   un   pan   de   montagne   qui   tomba   dans   le   lac.   Le   barrage   quant   à   lui   a   résisté.   La   gorge   en   aval   du   barrage   est impressionante   et   très   profonde.   Cela   fait   drôle   tout   de   même   de   voir   un   barrage   sans   lac,   car   en   effet   depuis   la   catastrophe,   l'infrastructure n'est plus en fonction. Je dois m'abiller chaudement pour faire la descente du col S. Osvaldo. La temperature est plutôt fraîche et il n'y a plus de soleil. Une   très   longue   vallée   me   porte   à   Barcis.   Son   lac,   normalement   d'une   couleur   bleue-verte   très   caractéristique,   n'a   pas   son   cachet   abituel   parce que la pluie menace. J'attaque   la   forcella   di   Pala   Barzana   (840m),   un   col   plutôt   pentu   à   certains   endroits.   La   plupart   de   la   montée   est   en   forêt.   Je   ne   rencontrerai aucune voiture sur ce tronçon. Au sommet le brouillard fait son apparition et le ciel est de plus en plus sombre. C'est dans la descente que les premières gouttes de pluie tombent. Je traverse Poffabro direction Navarons et Meduno. Une halte de 30 minutes s'impose pour laisser passer l'orage. Je traverse le fleuve Tagliamento, puis le village de S. Daniele del Friuli très connu pour son excellent jambon cru. Il me reste 10km. A l'entrée de Osoppo je rencontre mon chauffeur Federico qui arrivait dans la même minute ! Nous passerons une belle soirée en compagnie de Mauro et de sa femme, le retour étant prévu pour le lendemain.
Cols CH-TI-0554 Passo Monte Ceneri IT-VI-0794 Santa Caterina IT-VI-0633 Passo Zovo IT-BL-0706 San Boldo IT-PN-0828 Passo di San Osvaldo IT-PN-0846 Forcella di Pala Barzana
it